Matière Mobile

Résidence artistique de Dominique Peysson

Mon ADN est devenu vert : good

Caractériser mon ADN

Publié le samedi 16 avril 2016, par Dominique Peysson

C’est la preuve que c’est bien de l’ADN pur et dur
(enfin... plutôt mou pour commencer...)

Les choses avancent bien. Il me faut maintenant passer à l’étape suivante :
caractériser mon ADN, en tant que plastique, pour savoir comment je vais pouvoir le mettre en forme.

Première chose : j’ai trouvé sur les modes de fabrication de l’ADN que l’on pouvait caractériser l’ADN avec ce réactif chimique qu’est le vert de méthyl acétique. Le réactif devient vert en présence d’ADN.

Dissoudre 0,1 g de vert de méthyle dans un mélange de 55 mL d’eau distillée et 45 mL d’acide acétique.
Mettre l’échantillon dans un verre de montre contenant du vert de méthyl pyronine pendant 2 min. Faire passer l’échantillon dans un second verre de montre contenant de l’eau distillée, pour rincer. L’ADN apparaîtra coloré en vert. Dans l’image ci-dessous (trouvée sur internet), ce sont donc les chromosomes (constitués d’ADN) qui se colorent en vert.

On peut aussi faire un test avec du réactif de Schiff après avoir fait baigner l’ADN dans un tube contenant de l’acide chlorydrique : l’ADN apparaîtra rose cette fois-ci. Ah, tient ! Quelle bonne idée. Je peux donc colorer mon ADN soit en vert, soit en rose, tout en prouvant ainsi son origine !

Je teste mon ADN. Il devient bien tout vert : Ouf ! Parfait.
Plus qu’à tester le rose !