Matière Mobile

Résidence artistique de Dominique Peysson

Quel ADN dans ce travail ?

Tentative de contrôle d’agencement

Publié le lundi 4 janvier 2016, par Dominique Peysson

L’ADN dont il est question pour ces travaux est comme suit.

Une chaîne polymère (un brin) est obtenue par synthèse à partir des nucléotides présents dans l’ADN. Ces macromolécules seront synthétisées sans aucune tentative de contrôle de leur agencement les uns par rapport aux autres. C’est-à-dire que l’on obtient une macromolécule du même type que les brins d’ADN sans pour autant correspondre à aucune espèce vivante. La maîtrise de la synthèse pourrait permettre d’avoir des chaînes plus ou moins longues, et donc d’obtenir des viscosités ou Tg différentes suivant les cas. Des plastifiants peuvent aussi être ajoutés pour déplacer si nécessaire cette viscosité…

Quelques brins (extraits au hasard) pourraient être soumis à une analyse de génome, pour identifier après synthèse l’ordonnancement des bases, et un logiciel pourrait déterminer l’équation génome(notre brin) = %1(génome d’un animal) + %2(génome d’un autre animal)+ …%x(génome d’une plante)+…